RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
SÉCRETARIAT GÉNÉRAL À LA PRIMATURE
CELLULE D' ANALYSES DES INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT
    PROVINCE DU NORD-KIVU

    Le lieutenant général CONSTANT NDIMA KONGBA

    Gouverneur de province 

    Section I : Identification de la province
    Section II : Données géographiques, administrative et particularités de la province
    Historique de la création de la province

    La province du Nord Kivu a connu une histoire assez riche de son existence. De l’époque coloniale à nos jours des considérations différentes ont définies la donne existentielle de la province. Premièrement r le décret du 1er Août 1888, a vu  l‛Etat Indépendant du Congo se subdivisé en onze districts. Le Nord-Kivu appartenait en ce moment-là au district de Stanley-falls. En 1889, Stanley-falls devient Province Orientale avec pour Chef-lieu Stanley-ville (Kisangani aujourd‛hui).

     

    Deuxièmement par la loi du 14 août 1962, tous les districts de la République du Congo sont restitués en Province dont le Nord-Kivu et ce jusqu‛en 1965. Après l‛avènement de Mobutu au pouvoir le 24/11/1965, les anciens districts reprennent leurs statuts et le Nord-Kivu reste rattaché comme district au Kivu.

     

    Il fallait attendre le 4ème Congrès Ordinaire du MPR (mouvement populaire pour la révolution), Parti- Etat, et à travers l‛Ordonnance-loi n° 88/1976 du 20 juillet 1988, le Nord-Kivu redevient encore Province dans ses limites géographiques de 1956 tel que reconnues jusqu‛aujourd‛hui.  Ainsi donc, la Province du Nord – Kivu est issue du découpage de l’Ex-Kivu en trois (3) Provinces–test ; notamment le Maniema, le Nord-Kivu et le Sud-Kivu par l’ordonnance-loi n° 88-031 du 20 Juillet 1988 avec comme chef – lieu, la ville de Goma.

    Elle comprend trois villes principales : Goma (comme chef-lieu de la Province), Beni et Butembo. Elle est subdivisée en 6 territoires qui sont : Masisi, Beni, Lubero, Rutshuru, Walikale et Nyiragongo (Monographie de la province du Nord Kivu, 2005).

     

    Coordonnées géographiques

    La province du Nord- Kivu est située à cheval sur l‛Equateur. Elle se situe entre 0° 58’ de latitude Nord et 02° 03’ de latitude Sud et entre 27° 14’ de longitude Ouest et 29° 58‛ de longitude Est. Elle est limitée à l‛Est par les Républiques de l‛Ouganda et de Rwanda (Sud- Est), au Nord et à l‛Ouest par l’actuelle Province de la Tshopo issue de démembrement de l’ancienne Province Orientale, au Sud-Ouest par la Province du Maniema et au Sud par la Province du Sud- Kivu.

     

     

    Sol, climat, relief et hydrographie

    Le climat d’altitude et le relief confèrent aux sols du Nord- Kivu une certaine complexité. On pourrait néanmoins diviser les sols du Nord- Kivu en trois grandes classes :

    • La première classe est composée des sols volcaniques récents : provenant des coulées de lave de volcans. Les coulées récentes ne permettent pas encore à l‛agriculture de s‛y installer ; Tandis que dans les coulées plus anciennes, la lave est particulièrement décomposée et forme un sol parfois encore superficiel mais très fertile. Ces sols se retrouvent entre Goma et Rutshuru,
    • La deuxième classe des sols des plaines alluviales : ces sols se retrouvent dans les plaines de la Semliki et proviennent des dépôts lacustres, de la rivière Semliki et de ses affluents ; et,
    • La dernière classe des sols des roches anciennes : ces sols sont très profonds et riches en humus. Ils sont assez argileux et peu compacts et disposent, en surface, d’une importante réserve de matières organiques.
    • Climat :

     L‛hétérogénéité du relief amène une grande variété des climats. D‛une manière générale, on observe une corrélation étroite entre l‛altitude et la température moyenne. En dessous de 1.000m, cette température est voisine de 23°C. A 1.500m, on enregistre environ 19°C et, à 2.000m, on enregistre environ 15°C. La pluviométrie moyenne varie entre 1.000mm et 2.000mm.

    Les précipitations mensuelles les plus faibles sont enregistrées entre janvier et février et entre juillet et août. Quatre saisons caractérisent le climat du Nord- Kivu : deux saisons humides et deux saisons sèches. La première saison humide se situe entre mi-août et mi-janvier et la deuxième va pratiquement de mi-février à mi-juillet. Quant aux deux saisons sèches, elles sont très courtes. La première est observée entre mi-janvier et mi-février et la seconde entre mi-juillet et mi-août.

    La Province du Nord-Kivu possède un climat océanique chaud sans saison sèche (Cfb) selon la classification de Koppen-Geiger. Sur l’année, la température moyenne à Province du Nord-Kivu est de 18°C et les précipitations sont en moyenne de 363,6mm.

    • Relief :

     Le relief du Nord- Kivu est caractérisé par une altitude qui varie de moins de 800m à plus de 2.500m. Certains sommets atteignent plus de 5.000 m. Ce relief est formé des plaines, des plateaux et des chaînes des montagnes. Les plaines alluviales s’étendent du Nord au Sud du Lac Edouard. Il s‛agit respectivement des plaines alluviales de la Semliki et des Rwindi- Rutshuru. Les Rives occidentales du Lac Edouard se heurtent à un escarpement abrupt dont le prolongement vers le Sud, en bordure de la plaine des Rwindi-Rutshuru est connu sous le nom d‛escarpement de Kabasha.

    La plaine alluviale de la Semuliki est resserrée entre le prolongement septentrional de l‛escarpement riverain du lac Edouard à l’Ouest et l‛imposant massif de Ruwenzori (5.119 m) à l‛Est. La plaine des Rwindi- Rutshuru se relève doucement, mais très régulièrement vers le Sud, où elle se heurte aux champs des laves qui la relaient vers le massif de Virunga, et particulièrement vers le groupe des volcans actifs dominés par le Nyamulagira (3.056 m) et le Nyiragongo (3.470 m).

    • Hydrographie :

     L‛hydrographie du Nord- Kivu est dominée par l‛existence de deux grands lacs à savoir, le lac Edouard et le lac Kivu. Le lac Edouard a une superficie de 2.150 Km2 dont 1.630 Km2 pour la partie congolaise, avec une profondeur moyenne de 30m. Ce lac est très poissonneux et constitue une source importante des revenus pour les familles riveraines. Le lac Kivu est le plus haut de l‛Afrique centrale parce qu‛il se trouve pittoresquement situé à 1.460 m d’altitude dans la fosse limitée par les hauts volcans des Virunga. Sa superficie est de 2.700 Km2 pour la partie congolaise avec une profondeur moyenne de 285m. Contrairement au lac Edouard, le lac Kivu est peu poissonneux.

    Les lacs Mokotos : il s‛agit de quatre lacs dénommés respectivement Ndalaha, Lukulu, Mbalukia et Mbila. Ensemble, ils couvrent une superficie de 86 Km2 et sont situés à côté du monastère du même nom, en chefferie de Bashali, territoire de Masisi. Le réseau hydrographique comprend aussi les rivières suivantes : Rutshuru, Rwindi, Semliki, Osso et Lowa.

    • Végétation :

     Les principaux types de végétation de la Province du Nord- Kivu sont :

    • Les savanes dominantes dans les plaines alluviales de la Semliki et de la Rutshuru,
    • Les formations climatiques sclérophylles arbustives et forestières dans la plaine des laves au Nord du Lac Kivu,
    • Les forêts ombrophiles de montagnes : sont observées essentiellement dans les massifs de Rwenzori et Virunga ; ces forêts sont hétérogènes, forêt équatoriale dans les territoires de Lubero, Masisi, Walikale et Beni.
    Subdivision administrative de la province

    La Province du Nord- Kivu est subdivisée en 6 territoires (Beni, Lubero, Masisi, Nyiragongo, Rutshuru et WAlikale), 3 villes (Beni, Butembo et Goma), 10 communes, 17 collectivités (dont 10 Chefferies et 7 Secteurs), 97 groupements, 5 cités, 5.178 villages.

     

    Particularités de la province

    Les particularités de cette province, c’est entre autres :

    • La position géostratégique qui constitue un atout majeur dans les échanges économiques avec les Etats voisins dont l’Ouganda et le Rwanda ainsi que d’autres Provinces congolaises voisines (Province de la Tshopo, du Sud-Kivu, Maniema) ;
    • La fertilité du sol (disponibilité en terres arables pour l’agriculture) ;
    • Le sous-sol riche en ressources minières (Coltan, cassitérite, or, …)
    • La faune et la flore qui favorisent le tourisme ;
    • La présence des eaux (rivières, lacs) pour les ressources halieutiques, l’énergie électrique et la navigation ;
    • La présence d’une population en majorité jeune.

     

     

     

    Section III : Vue socioéconomique de la province

    Sommairement, la Province du Nord-Kivu offre d’énormes potentialités agricoles aussi bien pour le développement des cultures vivrières notamment : manioc, maïs, banane plantain, patate douce, arachides, soja, niébé, etc. et industrielles (palmier à huile, hévéa, caféier, cocotier et cacaoyer) mais également dans les secteurs de l’élevage ainsi que de la pêche. Il sied de souligner que le secteur agricole occupe plus de 90% de la population de la Province, bien que ce dernier reste très rudimentaire. Autrefois, les cultures industrielles étaient grandes, pourvoyeuses d’emplois et de revenus pour les populations locales.

     

    Ensuite, la Province du Nord-Kivu regorge d’énormes potentialités dans les secteurs des mines (coltan, or, cassitérite, etc.), de tourisme (Parc National de Virunga, les Volcans, etc.), ainsi qu’une gamme aussi abondante que diversifiée d’autres ressources naturelles, notamment forestières, halieutiques, énergétiques, etc.

    • Les grandes entreprises de la province, localisation et secteurs d’activités

    La province du Nord Kivu compte, selon le répertoire mise en ligne par Congo Virtuel (https://www.congovirtuel.com/page_province_nord_kivu2.php) en  2018  plus de 213 entreprises. Dans le tableau ci-dessous, nous présentons quelques-unes d’entre elles, la liste exhaustive est disponible sur le site ci-dessus référencé.

    Les grandes entreprises de la province, localisation et secteurs d’activités
    ENTREPRISESSECTEUR D’ACTIVITELOCALISATION
    CTC/Super matchIndustrieGOMA
    ETS BISHWEKA VANNYCommerce GeneralGOMA
    MAISON M.LCommerceGOMA
    KIVU MOTORCommerceGOMA
    ETS MY FRIENDConstructionGOMA
    PREMIDIS SarlINDUSTRIEGOMA/ Rutshuru
    ALPHAMIN BISIE MININGMINESGOMA & WALIKALE
    SOCIETE MINIERE DE BISUNZUMINESGOMA & MASISI
    BUSY BEE CONGOTRANSPORTSGOMA
    MY FRIENDTRANSPORTSGOMA
    ESCO KIVU sarlAgricultureBUTEMBO
    MAISON PALOS SARLCOMMERCEBUTEMBO

    Sommairement, la Province du Nord-Kivu offre d’énormes potentialités agricoles aussi bien pour le développement des cultures vivrières notamment : manioc, maïs, banane plantain, patate douce, arachides, soja, niébé, etc. et industrielles (palmier à huile, hévéa, caféier, cocotier et cacaoyer) mais également dans les secteurs de l’élevage ainsi que de la pêche. Il sied de souligner que le secteur agricole occupe plus de 90% de la population de la Province, bien que ce dernier reste très rudimentaire. Autrefois, les cultures industrielles étaient grandes, pourvoyeuses d’emplois et de revenus pour les populations locales.

     

    Ensuite, la Province du Nord-Kivu regorge d’énormes potentialités dans les secteurs des mines (coltan, or, cassitérite, etc.), de tourisme (Parc National de Virunga, les Volcans, etc.), ainsi qu’une gamme aussi abondante que diversifiée d’autres ressources naturelles, notamment forestières, halieutiques, énergétiques, etc.

    Principales zones de concentration d’activités économiques et défis majeurs

    La ville de Kisangani est le principal centre de concentration des activités économiques de la province. Les chefs-lieux des territoires constituent aussi des centres importants, particulièrement ceux traversés par la route nationale N° 4 (Bafwasende et Banalia) et ceux traversés par le fleuve (Ubundu, Isangi, Basoko) à cause des trafics routier et fluvial. Le chef-lieux du territoire d’Ubundu jouit de la jonction multimodale. Il est le point de départ vers Kindu (Maniema) par le fleuve et le point de départ par route (route provincial Kisangani-Ubundu, 125 km) et par train (SNCC) sur 125 km. Malheureusement les infrastructures (rails et gars) sont vétustes et la route impraticable depuis plus de deux ans.

    Principales infrastructures économiques et défis majeurs

    L’aéroport international de Bangboka, le port de l’ONATRA et la route nationale 4 (RN4) partant de la province de l’Ituri à celle du Bas-Uélé, traversant notamment les territoires de Bafwasende, Ubundu et Banalia sont des infrastructures économiques majeures de la province.

    Répartition des activités par secteurs d’activités économiques
    Principales sources de revenu des ménages
    Territoire%Agri%Maraichère et jardin%Pêche%Elevage%Petit commerce%Métiers informels%Travail salarié%Autres
    Bawfasende580021012135
    Banalia7001711533
    Basoko7013545120
    Isangi6559116040
    Opala6706742112
    Ubundu6617672101
    Yahuma710664193

    La population de la Tshopo vit essentiellement de l’agriculture, principale source de revenu pour plus de 65% des ménages. La pêche est plus pratiquée dans les territoires traversés par le fleuve Congo et des rivières. Les activités minières sont est une source de revenu pour une minorité dans les territoires de Bafwasende et Banalia, bien que pas repris dans le tableau ci-dessus.

    De la production locale

    LA PROVINCE EST REPUTÉE POUR LA PRODUCTION DE CÉRÉALES, PARTICULIÈREMENT LE RIZ AVEC LES TERRITOIRES D’OPALA ET BANALIA, PRODUISANT RESPECTIVEMENT LES MARQUES DÉNOMMÉES « RIZ OPALA » ET « RIZ BAMANGA ». ON NOTE AUSSI LA PRODUCTION DE BANANE DANS LES SEPT TERRITOIRES, DE MAÏS ET DE MANIOC. LE TERRITOIRE D’UBUNDU, SE DISTINGUE PLUS DANS LA PRODUCTION DES ARACHIDES (BASSIN DE LOWA). LES TERRITOIRES DE ISANGI, YAHUMA ET UBUNDU AMÉLIORENT LA PRODUCTION D’HUILE DE PALME, GRÂCE À LA PRÉSENCE DES ENTREPRISES INDUSTRIELLES (PHC ET SIPEC). ON NOTE EN FIN LA PRODUCTION D’HÉVÉA À UBUNDU EN VOIE DE DÉCLIN COMME À BANALIA ET BAFWASENDE.

    Des biens importés 
    BiensProvenance
    Haricot, le RizBunia, Butembo
    OgnonBunia, Butembo,Goma
    Huile végétaleKinshasa, Kampala
    ArachideBas-Uélé et Haut-Uélé
    SucreKinshasa, Kampala
    Taux de change et prix du carburant au litre à la pompe
    Taux de change flottant et prix du carburant appliqué au mois de Janvier 2023
    Vendeur: 1$ = 2100 FCAcheteur: 1$ = 2300 FC
    Prix du carburant à la pompe1 Litre = 3400 FC
    Prix du Gasoil à la pompe1 Litre = 3600 FC