BONDO

Situation géographique

Province : 2

Superficie : 38 075 km²

Ordonnance de création

Le territoire de BONDO fut créé vers 1922.

Localisation

Le territoire de BONDO est localisé au nord de la République Démocratique du Congo.
Longitude et latitude : Le territoire de BONDO s’étend globalement entre 3°6′ et 5°1′ de latitude N, 22°8′ et 25°6′ de longitude E.
Altitude : Le territoire de BONDO est situé dans les plateaux de l’Uélé avec une altitude moyenne de 600m.

Données géographiques

Particularités physiques :

La seule particularité du territoire est son voisinage avec la République Centrafricaine à travers la rivière MBOMU.


Particularités culturelles :


La discrétion, curiosité et la polygamie sont les caractéristiques de la population de BONDO. L’attachement aux pratiques coutumières est fréquent.


Richesses du territoire :

Le sous-sol de BONDO regorge :
– L’Or
– Le Diamant
Tous ces minerais sont exploités artisanalement et en semi industriel (Dragues et Motopompes). L’indisponibilité des statistiques fiables se justifie par le fait que c’est l’informel qui bat son plein dans le territoire.

Climat et saison

Le territoire de BONDO est une contrée tropicale avec deux saisons : la saison sèche qui commence au mois de Novembre pour se terminer au mois de Mars et la saison de pluie qui commence en Avril pour se terminer en Octobre. Sa température est variante, il fait extrêmement chaud la journée d’où son nom « BONDO MOLUNGE » et très froid la nuit. Le territoire de BONDO regorge de ruisseaux et rivières : Api, Mbili, Mbomu et Uélé. La rivière Uélé se jette sur Mbomu et forme avec cette dernière une autre rivière Ubangi dans la province de l’Equateur démembrée. Il sied de signaler que tous ces cours d’eau du territoire de BONDO ne sont pas navigables, sauf pour les riverains pécheurs qui utilisent des pirogues à pagaie pour la pêche artisanale.

Langues parlées

– Zande (80%)
– Ngbandi (40%)
– Lingala (20%)
– Swahili (10%)
– Benge (5%)
– Nzakara (5%)
Le Zande est la langue parlée dans sept chefferies sur les dix qui composent le territoire de Bondo. Vient ensuite le Ngbandi qui est parlé dans le reste des chefferies, et les autres langues sont timidement parlées dans le territoire. Il faut noter que le Lingala et le Swahili sont très souvent parlés par les migrants venant d’autres provinces du pays.

Type de sol et végétation

Le sol est argilo-compact et sablonneux, on y trouve également des monticules déchirés par des érosions. Les collines sont rares et cela facilite le déplacement des piétons.
Le territoire de BONDO est occupé dans une grande partie par la forêt dense.

Hydrographie

Le territoire de BONDO regorge quelques ruisseaux et rivières dont Api, Mbili, Mbomu et Uélé et pour rappel, la rivière Uélé se jette sur Mbomu et forme avec cette dernière une autre rivière Ubangi dans la province de l’Equateur démembrée. Il sied de signaler que tous ces cours d’eau du territoire de BONDO ne sont pas navigables, sauf les riverains pécheurs utilisent des pirogues à pagaie pour la pèche artisanale et les armateurs qui exploitent les biefs par hors bords ou pirogues à pagaies pour les traversées des usagés routiers.

Situation économique

Main Activités :
– Agriculture
– La chasse
– L’exploitation de l’or et de diamant
– Petit commerce
– Pèche
– Elevage
L’agriculture est l’activité dominante dans le territoire de Bondo. Cette activité se pratique un peu loin du centre de Bondo, précisément dans les chefferies environnantes et non dans celles éloignées par crainte de l’insécurité semée par des éléments de LRA. L’agriculture vivrière constitue le socle de l’activité agricole dans le territoire. On trouve dans le territoire à part l’agriculture, l’élevage de boeufs, de porcs et de chèvres. Le petit commerce vient en appui à l’activité économique. La pèche se pratique très souvent sur la rivière Uélé, l’exploitation artisanale de l’or se fait aux environs de BAYE et à 49 km du centre de Bondo route vers BAYE.

Voie Route : 1

Voie Navigable : 0

Voie Train : 1

Voie Avion : 1

Revenu Moyen : 800

Taux Change Vendeur : 930

Taux Change Acheteur : 930

Principaux Produits Agricoles :

– Manioc

– Riz (Paddy)

– Arachides

– Maïs

– Bananes

Le manioc est produit partout dans le territoire de Bondo et est consommé dans sa totalité c’est à dire en feuilles comme pondu, en chikwangue et en tubercule bouilli. Sa production annuelle moyenne est de 72.115 tonnes. Le riz prend de l’ampleur de par sa rentabilité, vu qu’il est produit durant toute l’année, et est considéré comme aliment de base dans le territoire, il a une production moyenne annuelle de 34.596 tonnes. L’arachide est à coté de deux produits cités ci-haut un produit très retrouvé en grande quantité dans le territoire, environ 16.500 tonnes sont produites chaque année et sert uniquement à la consommation locale. Le maïs quant à lui est produit en faible quantité et sert très souvent à la fabrication de l’alcool local appelé « Lotoko ». La banane est un repas très demandé mais elle est aussi produite en grande quantité et sa production annuelle avoisine 40.000 tonnes. Signalons par ailleurs que la disponibilité de tous ces produits dans le territoire est un atout majeur qui pourrait faciliter la création d’emploi et booster le développement mais l’inaccessibilité du territoire et l’impraticabilité des routes pouvant favoriser les échanges avec d’autres territoires et pays voisins sont à la base de l’enclavement et de la non-évacuation de ces nombreux produits vers d’autres centres de consommation, situation qui décourage parfois les agriculteurs et producteurs.

Principales activités des opérateurs

Nombre Operateurs Economic : 150

– Solidaire transfert : Œuvrant dans le transfert d’argent

– Congo distribution : Spécialisé dans la vente et distribution des cigarettes.

– Etablissement KISUKI KAKULE : Opérant dans l’achat d’or et la vente des produits manufacturés.

– Etablissement KAKULE MALI YA SASA : Vente des produits manufacturiers.

– Etablissement MBWAKAM : spécialisé de la vente des matériaux de construction

Il y a dans le territoire de Bondo des nombreux petits opérateurs économiques qui sont concentrés dans des milieux différents suivant : Bondo centre, BAYE et BILI. MBWAKAM est le grand opérateur économique qui fournit les matériaux de construction dans le territoire et il est basé à BONDO centre. Ces opérateurs économiques éprouvent d’énormes difficultés pour faire parvenir leurs marchandises dans le territoire vu l’état déplorable des infrastructures routières et aéroportuaires bien assainies pouvant permettre les échanges

Principales activités des opérateurs :

– Transfert d’argent

– Distribution des cigarettes

– Vente des produits manufacturés

– Vente des matériaux de construction

Santé

Nombre Hôpitaux : 3

Nombre Centre Sante : 34

Entreprises Locales :

Commentaire Hôpitaux : 63

Maladies Récurrentes :
– Paludisme
– Infections Respiratoires
– Les maladies diarrhéiques
– La méningite
– La fièvre typhoïde
Le paludisme est la maladie la plus menaçante et qui occasionne plus souvent la mort à Bondo. Une personne sur dix atteintes trouve la mort après qu’il ait suivi un traitement. Les infections respiratoires aiguës sont aussi à la base de la mortalité dans le territoire.

Le territoire de BONDO possède trois zones de santé dont chacune comprend un hôpital général de référence et des centres de santé, il s’agit de : Zone de santé de BONDO, Zone de santé de MONGA et la Zone de santé de BILI. La zone de santé de BONDO a dans son ressort l’hôpital général de référence de Bondo et les centres & postes de santé se trouvant dans les chefferies suivantes : DUARU, GAYA, GOA MOBENGE MONDILA. Cette zone de santé de BONDO a huit médecins et cent neuf infirmiers, elle a treize centres de santé et quatre parmi eux sont privés. L’hôpital général de référence de BONDO organise les services suivants : Consultation, médecine interne, pédiatrie, chirurgie, maternité, stérilisation, échographie, laboratoire (paraclinique), buanderie.

La zone de santé de BILI prend en charge trois chefferies dont BOSO, GAMA et GWAMANGI. Elle a un hôpital général de référence, onze centres de santé, quatorze postes de santé et deux médecins. La zone de sante de MONGA quant à elle, s’occupe des chefferies DENI, KINI et SOA. Elle a un hôpital général de référence, dix centres de santé et trois médecins.

Education

Nombre Ecoles : 166

Nombre Universités : 0

Photos Universités : 2

Commentaire Universités :

Université/Institut supérieur

Entité/Secteur

Nombre des Filières

Nombre annuel d’étudiants

Nombre d’assistants

Nombre des CT

 

Nombre desProfesseurs

1.     ISP /BONDO

BONDO CENTRE

6

146 dont 16 filles

36

3

1

1.     ISTM/BONDO

BONDO CENTRE

2

35 dont 16 filles

21

2

Le territoire de Bondo comprend deux instituts supérieurs à savoir : l’ISP et L’ISTM. A l’ISP on trouve six filières qui sont : Anglais & cultures africaines, Français & langues africaines, Histoire & sciences sociales, sciences agrovétérinaires, Mathématique-physique ainsi que les sciences commerciales et administratives. A l’ISTM on en trouve que deux, la pédiatrie et l’hospitalière. Il faut noter que le nombre d’étudiants pour chaque institution est très faible et cela se justifie par le fait que les élèves qui finissent les humanités ne s’inscrivent pas aux instituts supérieurs soit par manque de moyens, soit pour de raisons personnelles. Cette situation fait constater que le nombre d’étudiants pour les deux institutions ne fait que régresser chaque année. Il y a lieu de souligner que l’ISP ne compte qu’un seul professeur et trois chefs de travaux propres, et près de vingt assistants de cette institution ne sont pas mécanisés. L’ISTM pour sa part dispose que de deux chefs de travaux et quelques assistants mais ne dispose pas de professeur.

ENTITES / SECTEURS /CHEFFERIE

Ecoles Primaires

Ecoles Secondaires

Elèves au primaire

Elèves secondaire

1.     DUARU

45

23

8.480 dont 3.643 filles

2.011 dont 664 filles

1.     MOBENGE MONDILA

07

02

2.283 dont 1.027 filles

112 dont 34 filles

1.     DENI

07

03

2.800 dont 1.260 filles

219 dont 68 filles

1.     KASA

29

14

6360 dont 2862 filles

1116 dont 390 filles

1.     SOA

14

05

3.811 dont 1.715 filles

431 dont 138 filles

1.     GWAMANGI

14

02

3.709 dont 1.521 filles

140 dont 46 filles

1.     BOSSO

19

07

4.625 dont 1896 filles

580 dont 203 filles

1.     GOA

06

02

2.720 dont 1.115 filles

146 dont 52 filles

1.     GAYA

18

05

4.902 dont 2.010 filles

429 dont 150 filles

1.     GAMA

07

0

2.710 dont 1.220 filles

0 dont 0 filles

 

Données culturelles

– Zande
– Ngbandi
– Babenge
– Nzakara
A cette catégorie s’ajoute d’autres tributs venant des territoires voisins et d’autres provinces à l’instar du Haut-Uélé, Tshopo, Ituri, Nord-Ubangi, Mongala… Ces tributs ne sont pas malheureusement identifiés.
La répartition de la population dans les chefferies se présente de la manière suivante :

Entités

Taille de la population

Proportion en %

Chefferie Bosso

36 683

10,5

Chefferie Deni

22 832

6,5

Chefferie Duaru

59 339

16,9

Chefferie Gama

15 815

4,5

Chefferie Gaya

37 350

10,6

Chefferie Goa

12 066

3,4

Chefferie Gwamangi

21 747

6,2

Chefferie Kassa

60 912

17,4

Chefferie Soa

16 794

4,8

Chefferie Mobenge Mondila

17 394

4,9

Bondo Centre

48 199

13,8

TOTAL

349 131

100

 

Droit d'auteur et copie ;2023 CAID. Education Zone | Développé par Rara Themes. Propulsé par WordPress.