ARU

Description

Les particularités du territoire d’Aru résident au niveau des frontières qu’il partage avec les deux pays voisins : l’Ouganda et le Soudan du Sud. Le Shillings Ougandais est la monnaie la plus utilisée à Aru au détriment de la monnaie nationale. En plus le territoire possède de grands potentiels hydroélectriques avec d’importantes chutes.

Situation géographique

Province : 7

Superficie : 6749 km²

Population : 1421532

Source Population : Rapport de l’Administration du territoire 1er Semestre 2015

Le Territoire de Aru est situé au nord de la Province de l’Ituri à l’est de la RDC.  Il est limité au nord par la république du Soudan du Sud, à l’est par la république de l’Ouganda, au sud par les territoires de Djugu et Mahagi (tous deux en province de l’Ituri/ RDC) et enfin à l’ouest par les territoires de Faradje et Watsa (tous en province de Haut Uélé).

Coordonnées géographiques

Longitude :  entre 30°10′ et 30°90′ de longitude Est

Latitude : 2°40′ et 3°65′ de Latitude nord

Altitude : L’altitude moyenne est à 1.300 mètres au-dessus du niveau de la mer

Langues parlées

– Lugbarati

– Omiti

– Ndo

– Kakwa

– Lingala

– Swahili

– Anglais

Commentaires :

Les langues des tribus autochtones sont plus parlées avec en tête le Lugbarati suivi de Omiti. Le Lingala étant une de nos 4 langues nationales est aussi parlé dans ce territoire. C’est la langue la plus parlée en territoire d’Aru. Le Swahili est surtout parlé par une petite portion venue d’autres territoires du pays mais aussi sous l’influence de la frontière avec l’Ouganda où cette langue est également parlée.

Climat

Le territoire d’Aru connaît un climat tropical humide du type Af (classsification de Köppen). Il est plus ou moins doux avec alternance de deux saisons : la saison sèche couvre la période allant de novembre à février et celle des pluies s’étend de mars à octobre. La température moyenne annuelle est de 25°C.

Hydrographie

Les rivières Aru, Kibali et Nzoro sont les principaux cours d’eau traversant le territoire d’Aru. La rivère Aru a pour affluents Onyi, Mati, Asada, Belu, Okini, Alle II, Omi, Angaru, Katabha, Waru, Adumini, Esisiya, Ewavio, Ofoo, Agobi, Adraa. La rivière Kibali est alimenté par ses afluents Lokoro, Lowa, Tole, Aroa, Kiya et Mii. Les afluents de Nzoro sont Ebi, Kebi, Kaliga, Aka et Aro. 

Végétation

Le territoire d’Aru est situé dans une zone de savane steppique au nord-est, herbeuse au centre et au sud, et boisée à l’ouest avec quelques galeries forestières en secteur des Ndo ainsi qu’à l’ouest des chefferies des Kakwa et Kaliko/Omi. Il existe égalament une petite forêt dense de type équatorial à Endru en secteur des Ndo.

Sol et sous-sol

Le sol est argilo-sableux et sablo-argileux.

Le sous-sol regorge de l’or exploité artisanalement en certains endroits : Apodo en chefferie des Aluru et Shaba en secteur des Ndo. Le fer fut exploité de la même manière par la communauté Ndo à l’époque ancestrale pour la fabrication des outils aratoires, flèches, lances, etc. Aujourd’hui les forges semblent disparues et les minerais demeurent en veilleuse.

Situations économiques

Main Activites :

– Agriculture (70%)

– Elevage (60%)

– Commerce (5%)

– Artisanat (3%)

Commentaire :

Le territoire d’Aru est une entité en vocation fortement agropastorale. La population pratique une agriculture destinée avant tout à l’autoconsommation. Une autre partie de cette production est destinée au marché local pour essayer d’accroître le revenu ménager. Le manioc, le maïs, le haricot, les arachides, le sorgho et le riz constituent les principaux produits de base. Notons aussi que les agrumes sont produits en territoire d’Aru : cette catégorie est essentiellement importée en Ouganda voisin où se trouvent des industries agroalimentaires.

L’élevage de Gros-bétails (Bovins) compte 144 926 têtes. Le Petit- bétail compte 307 142 têtes et il comprend 3 principales spéculations : les caprins sont les plus élevés (54,7%), les ovins représentent 31,6% et en dernière position viennent les porcins avec 17,7%.

Le commerce dans ce territoire est bien développé car il est frontalier à 2 pays (l’Ouganda et le Soudan). Le petit commerce est pratiqué pour couvrir certains besoins primaires.

Santé

Nombre Hopitaux : 16

 

Nombre Centre Sante : 106

 

Entreprises Locales :

 

Cmnt Hopitaux : 202

 

Maladies Recurrentes :

– Paludisme ;

– Maladies diarrhéiques ;

– Infections respiratoires aiguës (IRA) :

– Infections sexuellement transmissibles (IST) ;

– Fièvre typhoïde ;

– Anémie.

Commentaire : Les IST en territoire d’Aru sont surtout favorisées par la position frontalière qu’occupe ce territoire. Les maladies diarrhéiques affectent plus les enfants de moins de 5 ans de par leur vulnérabilité. L’insuffisance voire le manque de l’eau potable et le non-respect des conditions hygiéniques sont les principales causes de ces maladies diarrhéiques.

Education

Nombre Ecoles : 560

Nombre Universites : 1

Photos des universites : 4

Cmnt Universites :

Commentaires :

Le territoire de Aru regorge 4 Instituts Supérieurs (dont 3 techniques : ISC, ISEAV, ISTM et 1 pédagogique : ISP) et 1 université (UNIC).

Seul l’Institut Supérieur de Commerce se retrouve à Ariwara, les 4 autres établissements étant basés à Aru cité. Tous ces établissements sont propriétaires des bâtiments les abritant. Notons ici que l’UNIC/ ARU partage les mêmes bâtiments avec l’Ecole d’Application du CEPROMAD (EDAC) et les cours au niveau universitaire se dispensent seulement dans les après-midi. Quant à leur mode de gestion, le territoire compte 3 établissements publics (ISC, ISEAV et ISP) et 2 privés (ISTM et Université du CEPROMAD). Par ailleurs, seuls 2 de ces 5 Institutions organisent le cycle de Licence. Il s’agit de l’ISTM/ARU et de l’UNIC/ARU.

Situation économique

Agriculture

 Principaux produits agricoles :

– Manioc

– Maïs

– Banane plantain

– Haricot

– Arachides

– Sorgho

– Riz

Commentaires :

La grande quantité des produits agricoles est évacuée vers l’Ouganda et le Sud-Soudan. L’implantation des industries agroalimentaires dans ce territoire favoriserait que ces produits soient transformés en RDC et créerait aussi de l’emploi à la population du territoire.

Cmnt Produits Agricoles :

Main Produits NAgricoles :

Cmnt Produits NAgricoles :

Commentaires :

Le territoire d’Aru possède au total 762 écoles dont 560 primaires et 202 secondaires réparties en 3 sous divisions. La sous division d’Ariwara compte en elle seule 413 écoles soit 54,2% d’effectif total.

Le taux de scolarisation est encore faible dans le territoire et cela surtout au primaire. En effet, nombreux sont ces parents qui préfèrent scolariser leurs enfants du niveau primaire dans des écoles de l’Ouganda voisin. Cela se justifie par le fait qu’en Ouganda la scolarité au Primaire est totalement gratuite. Une plus grande majorité de ces élèves reviennent poursuivre le cycle secondaire en RDC car il est trop coûteux en Ouganda (Pris en charge par les parents cette fois-ci). Comme ailleurs, l’abandon est surtout dû au faible revenu des parents en général et au mariage précoce chez les filles.

Activités commerciales

– Maison 425

– Les établissements Bomoko

– Les établissements DISSA (Dieu Seul Sait)

Commentaires :

La Maison 425 opère dans la vente des produits manufacturés en gros.

Employant une centaine d’ouvriers, les Etablissements Bomoko encadrent les jeunes dans l’enseignement Primaire et Secondaire. Ces établissements oeuvrent aussi dans le secteur des infrastructures (Réhabilitation des routes).

Les Etablissements DISSA opèrent dans trois domaines : Transport, Hôtellerie et Magasin.

Cmnt Operateurs Economic :

 

Main Activites Operateur :

– Vente des produits manufacturés importés ;

– Hotellerie et/ou transport ;

– Vente des produits alimentaires.

Santé

Le territoire d’Aru compte 6 zones de santé disposant chacune d’un Hôpital Général de Référence. En plus de ces HGR, les zones de santé possèdent des Centres Hospitaliers, des Centres de Santé de Référence, des Centres de Santé et de Postes de Santé. Ces diverses structures sanitaires sont soit publiques soit privées (Ecclésiastiques ou Particuliers). Les médicaments traceurs sont bien disponibles dans les zones de santé. Les maladies causes de mortalité dans ce territoire sont:

– Le paludisme,

– l’Anémie

– La Fièvre Typhoïde.

La ZS d’Adi compte 1 HGR (privé) et 19 centres de santé dont 14 sont privés, 5 médecins, 124 infirmiers et 12 accoucheuses qualifiées. La ZS dispose des médicaments essentiels bien qu’elle connait quelques fois des ruptures de stocks dues à leur arrivée en retard. La particularité de cette ZS est qu’elle accuse des cas de mortalité due au Tétanos Néonatal (TNN) en plus de 3 maladies communes susmentionnées.

La zone de santé d’Adja possède 18 structures sanitaires constituées d’un HGR et 17 centres de santé. La prestation médicale est assurée par 2 médecins, 135 infirmiers (dont 37 F), 21 sages-femmes et 6 accoucheuses qualifiées. Les médicaments essentiels sont disponibles. Les infrastructures sanitaires accusent cependant un état de vétusté avancée ; une réhabilitation est donc très nécessaire. Notons ici que le programme VIH/SIDA n’est pas intégré au niveau de cette zone de santé.

La zone de santé d’Ariwara compte 8 hôpitaux dont 4 sont privés. Le HGR est tenu par les religieuses de la congrégation des Soeurs Canossiennes (cette même congrégation gère aussi le centre de santé Sainte Josephine Bakhita dans la ZS d’Aru). Les centres de santé sont au nombre de 19 dont 1 privé. Le personnel médical est constitué de 11 médecins (dont 1 F) qui y prestent en collaboration avec 139 infirmiers (dont 60 F), 26 sages-femmes et 3 accoucheuses qualifiées. Comme dans la précédente, le VIH/SIDA ne figure pas parmi les programmes de la zone de santé d’Ariwara.

La zone de santé d’Aru compte, en plus de l’hôpital général de référence, 3 centres hospitaliers et 20 centres de santé (dont 8 sont privés ecclésiastiques). Elle a 13 médecins (dont 2F) et 222 infirmiers (dont 106F), 26 sages-femmes et 4 accoucheuses qualifiées. La zone dispose des médicaments traceurs nécessaires et les infrastructures de son Hôpital Général de référence sont à bon état. Elle bénéfice aussi de l’appui des partenaires tant nationaux qu’internationaux.

La zone de santé de Biringi a 1 HGR public et 15 Centres de Santé (dont 1 privé). Les soins y sont assurés par 4 médecins, 77 infirmiers (dont 17 F), 18 sages-femmes et 8 accoucheuses qualifiées. Cette ZS est à la recherche des partenaires afin d’améliorer la qualité de ses services.

La zone de santé de Laybo compte l’unique hôpital, celui général de référence, qui est sous gestion de la paroisse catholique de Laybo. Cette entité sanitaire a 16 centres de santés, tous publics. Le médecin chef de zone de santé et le médecin directeur de l’hôpital général sont les deux dont dispose cette zone de santé. 174 infirmiers dont 44 F, 12 sages-femmes et 18 accoucheuses qualifiées y font partie du personnel médical. De même ici le VIH/SIDA n’est pas intégré.

A PROPOS DE NOUS

La Cellule d’Analyses des Indicateurs de Développement, CAID en sigle, est un service rattaché au Secrétariat Général de la Primature et a pour objectifs principaux: La récolte des données socio-économiques par territoire à publier sur le portail web caid.cd, La mise à disposition des données au public, monde scientifique, investisseurs, chercheurs, etc, et enfin l’évaluation de l’exécution des programmes et des politiques publiques des Gouvernements Centraux et Provinciaux.

RESEAUX SOCIAUX
Newsletter

Copyright © 2022 CELLULE D'ANALYSES DES INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT (CAID)

Droit d'auteur et copie ;2023 CAID. Education Zone | Développé par Rara Themes. Propulsé par WordPress.